<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=565596&amp;fmt=gif">

Le statut de profession réglementée ne saurait être considéré par les experts-comptables comme un rempart suffisant contre la déferlante numérique et la digitalisation de la comptabilité et de la finance. En revanche, cette relative protection peut leur donner le temps de réfléchir à la place et à l’organisation de l’expertise comptable dans un contexte où les bouleversements sont nombreux : réglementation professionnelle, environnement juridique, social et fiscal, innovations technologiques, évolution des compétences, nouvelles attentes des clients… Parvenir à assembler ces éléments changeants en un puzzle cohérent est une tâche immense. Pour relever ce défi, il est par-dessus tout nécessaire d’avoir une vision stratégique claire de l’avenir du cabinet et de son positionnement. Ouvrant par l’automatisation la porte du conseil, le digital est appelé à jouer un rôle structurant.

Industrialiser les tâches à faible valeur ajoutée

Les experts-comptables ne peuvent pas tout à fait exclure la menace d’ubérisation, c’est-à-dire l’irruption sur leur marché de nouveaux entrants s’appuyant sur le numérique pour capter la relation client. En effet, le traitement massif de données, souvent de façon manuelle et peu optimisée, et la normalisation de processus d’échanges dans lesquels l’expert n’apporte que peu de valeur ajoutée font de la profession une victime toute désignée des disruptions technologiques. Le risque se concentre notamment sur la tenue de compte, une activité qui représente une part importante du chiffre d’affaires des cabinets et sur laquelle les nouveaux outils informatiques permettent l’émergence d’une nouvelle génération d’offres de services à bas prix et au marketing attractif. Certains vont même jusqu’à prédire la possible disparition de l’expertise comptable au profit de cette concurrence issue d’Internet et des réseaux sociaux, dopée à l’intelligence artificielle, et à la redoutable stratégie digitale et commerciale.

Mais, paradoxalement, ce qui peut apparaître comme une menace existentielle constitue sans doute pour les experts-comptables la meilleure des opportunités. Car ils peuvent eux-mêmes adopter ces nouvelles technologies pour industrialiser les tâches basiques et chronophages, et, en remédiant à leur point faible, se doter d’un atout décisif. Adopter massivement le digital peut en effet leur permettre de s’intégrer plus aisément à un environnement de plus en plus dématérialisé, de mieux répondre aux attentes de leurs clients en termes de délais et d’usages, et surtout de dégager du temps et de ressources pour faire évoluer leur modèle.

Comment amorcer votre transformation digitale de façon concrète ?

Se tourner vers le conseil

Les gains considérables de productivité apportés par l’automatisation offrent aux cabinets la possibilité de se tourner davantage vers le conseil, à la fois plus rémunérateur, moins vulnérable aux concurrents extérieurs et qui, de plus, répond à un besoin grandissant de leurs clients. Au-delà de l’établissement des comptes, l’expert-comptable est d’ores et déjà l’un des plus proches partenaires du chef d’entreprise, qui sollicite régulièrement ses éclairages et ses recommandations en matière de gestion, de fiscalité, de financement ou encore de droit des affaires. Grâce au digital, les experts-comptables peuvent renforcer et structurer ce rôle. En valorisant davantage leurs compétences, ils peuvent proposer de nouvelles prestations à valeur ajoutée, services (gestion des cycles clients et fournisseurs, gestion de la trésorerie…) ou conseil (accompagnement dans la recherche de financement, dans la transformation digitale des PME et des TPE…).

De la profession du chiffre à celle de la donnée

Mais le digital n’est pas qu’un levier de productivité que les experts-comptables peuvent mettre à profit pour faire évoluer leur offre, c’est aussi le vecteur d’une formidable explosion des flux de données. Or, bien qu’elles en perçoivent instinctivement la richesse, les entreprises sont souvent désemparées face à cette masse d’information potentielle. Possédant déjà un très grand nombre de données sur l’entreprise, spécialistes de leur interprétation et habitués à traiter des flux massifs, les experts-comptables français ont aujourd’hui une réelle légitimité pour se positionner auprès des entreprises comme le partenaire privilégié du pilotage et de l’exploitation des données. Et opérer ainsi le virage stratégique de la profession du chiffre vers celle de la donnée.

Comment amorcer votre transformation digitale de façon concrète ?

Pour aller plus loin :

Transformation digitale : quelles technologies pour la fonction finance ?

 

 

 Tags: Experts-Comptables digital

N'hésitez pas à nous
donner votre avis sur cet
article !
Vous pouvez poster votre
commentaire ci-dessous :

S'abonner aux news du Blog

trone-fer