<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=565596&amp;fmt=gif">

Dans notre premier article, nous avons mis en lumière 3 données soulignant l’influence de la relation fournisseurs dans la performance des entreprises :

  • les processus achats pèsent 60 % du chiffre d’affaires des entreprises.
  • dans son rapport 2018, l’Observatoire des délais de paiement note que « le tiers des sociétés paye toujours ses fournisseurs en retard et cette proportion augmente avec la taille des entreprises » avec le risque de déstabiliser ses fournisseurs et d'en compliquer la relation. 
  • les dispositions pour inciter les entreprises à respecter leurs engagements avec leurs fournisseurs en termes de délais et échéances de paiement se sont multipliées avec notamment une pénalité forfaitaire pour recouvrement de créances en 2013, puis des amendes administratives (loi Hamon de 2014, loi Sapin II de 2016) qui peuvent atteindre 4 millions d’euros.

 

La gestion de la relation fournisseurs : quels sont les risques ?

Les fournisseurs continuent de subir des retards tardifs de la part des entreprises malgré une législation renforcée avec des sanctions plus lourdes : indemnité forfaitaire pour les retardataires, instauration de pénalités de retards ainsi que des amendes administratives en cas de manquements à la loi constatés par la direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF,rapport de l’observatoire des délais de paiement 2017), aux montants significatifs incitant à la prudence.

Une autre sanction à prendre en compte dans cette relation fournisseurs est celle du « name & shame », littéralement « nommer et couvrir de honte». Le principe ? Dénoncer publiquement ceux qui ont commis la faute, en l’occurrence ici les mauvais payeurs : la DGCCRF rend désormais public sur son site le nom des sociétés qui ne respectent pas leurs engagements de paiement, impactant ainsi leur réputation, capital immatériel essentiel qui représente près de 80 % de la valeur des sociétés numériques ». 

On estime que deux entreprises sur trois paient leurs fournisseurs et sous-traitants en retard en France, une information inquiétante qui impacte à la fois la qualité de la relation avec les fournisseurs et qui perturbe l’activité de l’organisation ; en effet, il est bon de rappeler que l’entreprise dépend autant du fournisseur que ce qu’il dépend d’elle, et aurait beaucoup à perdre à les voir disparaître.

Je visionne le webinar replay !

Quelles pratiques responsables adopter ?

Créée en 2010 par le médiateur des entreprises et le conseil national des achats (CDAF), « la charte « Relations fournisseur responsables » vise à inciter les organisations et entités publiques à adopter des pratiques responsables vis-à-vis de leurs fournisseurs, en sensibilisant l’ensemble des acteurs économiques aux enjeux de l'achat responsable et à la qualité des relations client-fournisseur. »

Cette charte vise à encourager une relation client-fournisseur gagnant-gagnant et durable, avec notamment la nomination d’un référent PME pour gérer les éventuels litiges avec le fournisseur ; au 31 décembre 2016, on comptait 1803 signataires, soit un poids économique d'environ 590 milliards d'euros d'achats annuels.

S’engager dans une relation responsable au sens de la Charte Relations Fournisseurs Responsables permet tout d’abord de renforcer sa relation avec les fournisseurs, et de bénéficier de leur expertise et de leur capacité d’innovation. La qualité qui en résulte est un facteur clé de performance pour les sociétés.

Pour aller plus loin, découvrez les grandes étapes d’un circuit de traitement des demandes d’achat depuis la création de la commande jusqu’au rapprochement factures fournisseurs-commandes-réceptions 

Visionnez notre webinar replay !

 

Je visionne le webinar replay !

Sur le même sujet :

La relation fournisseurs : qui est responsable ?

 

 

 

 Tags: Tendances Numériques Entreprises

N'hésitez pas à nous
donner votre avis sur cet
article !
Vous pouvez poster votre
commentaire ci-dessous :

S'abonner aux news du Blog

trone-fer