<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=565596&amp;fmt=gif">

Trois tendances lourdes ont transformé l’adéquation des solutions de dématérialisation aux contraintes des entreprises : [1] les offres se sont simplifiées et adaptées aux besoins des entreprises, [2] l’approche intégrée proposée par les éditeurs de logiciels rend beaucoup plus aisées les interfaces avec les systèmes d’information existants, [3] la montée en puissance du SaaS qui permet de payer à l’usage, a gommé les barrières financières.

Cependant, cette digitalisation soulève aussi de nombreuses questions : peut-on vraiment garantir la sécurité des données dans le cloud ? Qui gère et sauvegarde ces données ? Comment se prémunir des risques de fraude ?

Si la digitalisation des processus a fortement contribué à la productivité des entreprises, elle a aussi exposé les SI et les données aux risques de fraude.

Et ces données ne cessent d'augmenter : leur taux de croissance progresse de 30 % par an. Ce taux passe à 40 % pour les données critiques. Le stock d’informations créé atteindra 163 Zettabytes en 2025, soit 163 000 milliards de gigaoctets… 10 fois plus qu’en 2016 !

La capacité à traiter, gérer et sécuriser ces données est donc sans conteste, un chantier stratégique. Et d'autant plus pour le Directeur des systèmes d'informations -DSI- qui se positionne sur un rôle défensif, de sécurité des données.

Comment les solutions de dématérialisation peuvent-elles répondre aux exigences de sécurité des DSI ?

En mutualisant les coûts, les fournisseurs d’offres SaaS sont aujourd'hui en mesure de proposer des environnements robustes et sécurisés à leurs clients, comme des « data centers » certifiés ISO27001 ou Safe Harbor (protection des données personnelles). 

Elles permettent une traçabilité totale des interventions sur les documents effectuées pendant le cycle de traitement des documents qui permet une conformité avec la législation.

Les solutions les plus avancées proposent également aujourd’hui des technologies au service de la lutte contre la fraude capable d’extraire toutes les données présentes sur les documents, d’en contrôler la pertinence et la cohérence.

Au-delà des aspects sécuritaires, ces solutions sont aussi rapidement opérationnelles : les phases de test et de déploiement, traditionnellement longues dans les projets avec des solutions gérées en interne, sont réduites au minimum avec le modèle SaaS car l’environnement d’exploitation est déjà opérationnel. Dès le paramétrage effectué, la solution est immédiatement utilisable et accessible sur tous les postes dotés d’une connexion Internet. Ceci se traduit par un gain de temps non négligeable pour les équipes informatiques qui peuvent ainsi se concentrer sur d’autres projets créateurs de valeur pour l’entreprise.

Et que garantit Yooz sur le plan de la sécurité et de la confidentialité de vos données ?

- des infrastructures d’hébergement certifiées  ISO27001, HADS et Safe Harbor et audités par Qualys, redondées et répliquées en temps réel qui garantissent une haute disponibilité de la solution.

- les accès aux données au sein de l’application utilisent le protocole SSL 2048, le plus haut niveau de sécurité d’accès sur Internet.

- la certification ISAE3402 Type 1 ou SOC1 garantit la qualité des processus internes de l’entreprise

- le module YoozProtect garantit l’archivage légal de vos factures conforme à la norme NF Z42-013 et la production de copies fiables au sens de l’arrêté du 22 mars 2017 : signature électronique RGS2* et horodatage.

 

 Vous souhaitez allez plus loin dans la découverte de la solution ?

Vous avez la possibilité d’évaluer Yooz en situation réelle, sans engagement !

Je découvre gratuitement la solution

 

 Tags: Success Stories Entreprises

N'hésitez pas à nous
donner votre avis sur cet
article !
Vous pouvez poster votre
commentaire ci-dessous :

S'abonner aux news du Blog

trone-fer