<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=565596&amp;fmt=gif">

Le blog de la dématérialisation

 

A l’heure de l’économie numérique, l’ubérisation est rapidement devenue un phénomène d’ampleur, faisant craindre le pire aux professions qu’elle cible.  

LES PRINCIPES DE L’UBÉRISATION

L’ubérisation est un phénomène récent qui fascine autant qu’il suscite la crainte : elle caractérise l’entrée d’un nouvel entrant extérieur au marché qui, par son offre innovante, en remporte très rapidement une part significative. Outre la blitzkrieg économique qu’a déclenchée la percée d’Uber sur le marché du transport de personnes, c’est la remise en question de la réglementation qui inquiète : l’Etat n’a pas su prévenir son arrivée en France et a dû se résoudre à légiférer à posteriori largement en faveur du service de VTC. Pourquoi ? Parce qu’Uber donne entière satisfaction à des milliers de clients chaque jour et qu’il est délicat pour les pouvoirs publics d’interdire un service licite et plébiscité.

 

apple-691798-2.jpg

Contrairement aux dernières décennies, le contexte économique actuel est propice à ces émergences soudaines. Nos habitudes de consommation se sont grandement digitalisées et il est devenu inconcevable d’attendre indéfiniment la restitution d’un service : on ne hèle plus un taxi au beau milieu de la nuit, on commande un chauffeur depuis son smartphone qui prévient de son heure d’arrivée. Ce type de prestation encore impossible à mettre en œuvre il y a quelques années – souvenez-vous de Google Ride Finder ! - est progressivement devenu la norme. Plus que jamais, ce sont les entreprises adulées par leurs clients pour leur produit ou service offert qui sont promises au succès, d’ailleurs souvent fulgurant.

L’ubérisation menace donc principalement les professions qui tardent à intégrer des progrès technologiques dans leur offre. Si un mouvement d’ubérisation débarque sur un secteur, c’est parce que la demande n’est pas pleinement satisfaite par l’offre actuelle. Lutter contre l’ubérisation revient donc à s’interroger sur les attentes (explicites ou non) de ses clients, et l’adéquation de l’offre de service que l’on propose… tout en intégrant que le profil des clients évolue régulièrement. Aujourd’hui ils sont plus « mobiles », plus « connectés », en demande de « réactivité »… bref, plus exigeants qu’hier !

 

AU TOUR DES EXPERTS-COMPTABLES ?

 

Une profession réglementée bénéficie d’un champ de compétence à l’intérieur duquel seuls des professionnels diplômés et assermentés peuvent exercer. Nombreux sont les professionnels qui interprètent la réglementation comme un protectorat pendant que d’autres à l’extérieur y voient une opportunité économique extraordinaire. Vu sous cet angle, il est normal de voir apparaître de nouveaux entrants désireux de bousculer les acteurs en place.

Pour se faire, faut-il encore trouver un moyen de contourner les obligations réglementaires ! Dans notre cas, c’est la tenue de comptes qui nous préoccupe le plus : elle représente à elle-seule en moyenne un peu moins de 50% du CA d’un cabinet de moins de 50 salariés ! Les menaces qui pèsent sur cette activité sont réelles : entrée sur ce marché d’offres Internet séduisantes, à bas prix, attractives pour les clients ; internalisation de la tenue en entreprise, à une époque où les outils ne manquent plus pour se faciliter la tâche... Ces menaces amènent les professionnels du Chiffre à percevoir la fondation de leur cabinet devenir potentiellement leur talon d’Achille.

Comment réagir face à ce constat ? Il est d’abord urgent de comprendre ce que l’ubérisation s’apprête à changer dans son métier : une offre renouvelée et taillée sur mesure pour répondre à la demande mieux que quiconque auparavant. Dans un contexte actuel d’économie digitale, le client verra d’un bon œil un service comptable modernisé et en phase avec ses exigences. Devancer cette attente doit constituer la clé de voute de la stratégie de tout expert-comptable ; et ce d’autant que les solutions existent pour optimiser son activité de tenue de comptes.

 

Vous souhaitez connaitre la suite ? Yooz vous offre son livre Blanc :

Vers l'Ubérisation de l'expertise-comptable ? Même pas peur !

Je télécharge

 

 Tags: Experts-Comptables

N'hésitez pas à nous
donner votre avis sur cet
article !
Vous pouvez poster votre
commentaire ci-dessous :

S'abonner aux news du Blog

trone-fer