<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=565596&amp;fmt=gif">

Le blog de la dématérialisation

Dans la partie précédente de cette série d'articles, nous avons souligné l'importance de développer une  stratégie globale de lutte contre la fraude, mêlant à la fois l'humain, les technologies et l'organisationnel.

Dans cette cinquième partie, nous nous attarderons sur les technologies et nous verrons comment la dématérialisation du cycle fournisseur permet d'apporter une réponse efficace aux problématiques de fraude.

Le constat est sans appel : la transformation digitale a considérablement allongé la to-do list des DAF. Entre la supervision de la comptabilité et des finances, le risque grandissant de la fraude, et la quête de performance à travers l’optimisation des processus, il ne s’agit plus vraiment de savoir gérer les priorités mais de pouvoir toutes les adresser grâce à une seule réponse stratégique globale.

Les solutions de dématérialisation permettent d’optimiser les processus comptables et financiers, tout en les sécurisant, depuis les circuits achat jusqu’au paiement de la facture.


Pourquoi la dématérialisation des processus Purchase-to-Pay (P2P) s’inscrit comme la solution idéale pour gérer les priorités des DAF ?


La dématérialisation : une réponse directe aux enjeux de performance des DAF

D’après l’étude PwC sur les priorités 2019 du Directeur Financier, le pilotage de la performance reste « encore et toujours » la priorité N° 1 pour 72 % des DAF. En deuxième position, la dématérialisation des cycles fournisseurs et clients restent à l’ordre du jour pour 60% d’entre eux malgré les chantiers entrepris depuis plusieurs années. Elle revêt d’ailleurs aujourd’hui un caractère urgent face à une concurrence toujours plus agressive, pour des raisons évidentes de réduction des coûts, d’efficacité, de fiabilité et de conformité.


Les bénéfices liés à l’automatisation du processus P2P ne sont plus à démontrer : cycles de validation divisé par 5 à 20, traçabilité totale des opérations, suppression des risques de pertes de documents, multiplication par 2 de la productivité de traitement et réduction des coûts administratifs, accès à tous les documents numériques en temps réel, … comptent parmi les principaux bénéfices.

Je télécharge le Livre Blanc !

Des technologies puissantes pour lutter la fraude

Une nouvelles fois, les tendances d’accentuation de la fraude sont confirmées en 2019 :

71 % des grandes entreprises considèrent que leur exposition aux risques est forte ou très forte. L’exploitation intelligente des données, source de valeur pour l’entreprise dans ses décisions stratégiques de croissance est devenue le nerf de la guerre pour les directions financières, induisant également des risques liés à leur intégrité et leur sécurité.

Bien que l’on observe une mise en place énergique de plans d’actions pour contrecarrer ce fléau de la part de grandes entreprises, " les PME/ETI sont plus vulnérables et plus démunis, et par conséquent moins alertes ", observe PwC.  

Ces systèmes experts interviennent dès la première étape du processus d’automatisation des documents - la capture -, pour détecter des comportements de type frauduleux, par exemple détecter des informations modifiées sur une facture - comme le RIB qui est l’un des principaux cas de fraude factures - en dépistant les modifications réalisées dans l’image.

Ces technologies intègrent des algorithmes puissants d’Intelligence Artificielle capables non seulement de s’adapter à tout type de document - même si sa structure est variable - mais aussi d’apprendre par l’exemple et de créer leur propre base de connaissance.
L’analyse statistique à titre d’exemple, détecte des montants hors normes par rapport à un historique d’usage constitué au préalable pour chaque fournisseur, et alerte l’utilisateur en cas d’apparition de montants supérieurs à cet historique d’usage. Ce type de technologie détecte également les suspicions de doublons (mêmes factures avec mêmes numéros et mêmes fournisseurs …).

Grâce à une traçabilité totale des interventions (dates, valeurs modifiées et identifiants de la personne à l’origine de ces modifications), les entreprises sont à même d’identifier facilement le ou les fraudeurs.

Je télécharge le Livre Blanc !

 

 Tags: Tendances Numériques Entreprises

N'hésitez pas à nous
donner votre avis sur cet
article !
Vous pouvez poster votre
commentaire ci-dessous :

S'abonner aux news du Blog

trone-fer