<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=565596&amp;fmt=gif">

La transformation digitale... un bien vaste sujet qui est devenu omniprésent ces dernières années. E-commerce, réseaux sociaux, géolocalisation, chatbots, cette révolution numérique a transformé nos vies et a ouvert la voie à de nouveaux usages et besoins.

Les PME françaises en retard 

Les études et analyses récentes s'accordent toutefois toutes sur un constat : les PME françaises accusent un retard important en matière de digitalisation. Pour la majorité d'entre elles, la digitalisation se résume à de la présence en ligne avec seulement 11 % des TPE/PME utilisatrices d'outils numériques au quotidien.

Cette immaturité numérique touche particulièrement les petites structures. En France, on estime en effet que 81% des ETI ont engagé leur transformation digitale. Et elles constatent déjà les bénéfices de cette mutation: 76% citent une plus grande efficacité opérationnelle (réduction des coûts, fiabilité des opérations, réduction des délais). 72% reportent une meilleure compétitivité face à la concurrence et aux nouveaux comportements d’achat. Un modèle que les PME et TPE ne prennent pas encore en exemple.

 

Pourquoi la transformation digitale ?

Des études récentes ont classé les entreprises en quatre catégories selon leur degré d’avancement en matière de digitalisation : les « Beginners » (ou les sceptiques), les « Conservatives » (les utilisateurs modérés), les « Fashionistas » (ceux qui l’utilisent comme une mode), et les « Digital Masters » (ceux qui ont définitivement intégré le digital comme outil de transformation stratégique).

Et devinez quoi ? les Digital Masters sont en moyenne 26% plus rentables que leurs pairs avec un chiffre d’affaires 9% supérieur !

Certaines études vont beaucoup plus loin et affirment que les entreprises qui sortiront leur épingle du jeu sont celles qui auront su gérer cette transformation digitale de manière pertinente.

Je télécharge le Nouveau Livre Blanc Yooz !

À la lecture de ces chiffres, il parait donc difficile d’échapper à cette vague disruptive, sans mettre en péril le devenir de l’entreprise. Aussi, chaque dirigeant s’interroge nécessairement sur le sens du digital pour son organisation et la meilleure manière d’agir comment : faut-il se réinventer en rendant obsolète son propre modèle comme le prône Stéphane Mallard ?


Ou bien gérer sa transition de manière progressive et pragmatique comme le propose le cabinet
Deloitte qui évoque que « la transformation digitale nécessite de suivre un parcours vers la
maturité digitale, dont la première étape est l’intégration d’outils digitaux destinés à améliorer l’efficacité de l’activité ».

Autrement dit, selon Deloitte, les premières étapes du parcours vers le tout numérique doivent prouver leur pertinence en démontrant une efficacité immédiate !
Autre question légitime : quel dirigeant doit porter cette transformation ? Le DG,le DAF, le DSI… ?

Nous verrons à travers cette série d'articles, [1] comment cette transformation digitale des entreprises revêt aujourd'hui un caractère inéluctable, [2] quelles sont les approches technologiques adaptées à l’amorçage de cette mutation numérique et [3] pourquoi la dématérialisation est considérée comme le premier levier technologique de cette transformation.

Je télécharge le Nouveau Livre Blanc Yooz !

 

 Tags: Tendances Numériques Entreprises

N'hésitez pas à nous
donner votre avis sur cet
article !
Vous pouvez poster votre
commentaire ci-dessous :

S'abonner aux news du Blog

trone-fer